top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurIavor Tzolov

Le viager, est-ce bien moral ?

La pratique du viager peut sembler repoussante car elle est perçue comme un pari sur la mort des propriétaires. Mais le préjugé selon lequel le viager serait immoral est malheureux car il contribue largement à limiter l’utilisation d’une pratique qui est, en fait, profondément morale -- tant du point de vue des propriétaires, de leurs descendants ou de la société au sens large.


Une assurance pour la vie plutôt qu’un pari sur la mort

Plutôt que de concevoir la vente viagère comme un pari sur la mort des vendeurs, il est plus exact de penser qu’en vendant leur maison en viager les propriétaires accordent un prêt hypothécaire aux acheteurs.


Vu de tel manière, il est plus facile de voir que le viager est une réelle aubaine pour les propriétaires, puisqu’elle leur permet, par exemple, de :

  • Continuer de vivre dans le logement où ils ont passé leur plus belles années

  • Améliorer leur situation financière de façon significative et immédiate

  • Recevoir des paiements réguliers pour compléter leur rente AVS

  • Subvenir à leurs besoins de santé sans avoir à vivre en EMS et sans avoir à changer leurs habitudes de vie

  • Réaliser des projets dont ils ont longtemps rêvé

Aider ses enfants quand ils en ont besoin

Le viager peut être vu comme un acte égoïste envers ses enfants : profiter maintenant de la vente de sa maison, plutôt que de la léguer comme héritage après sa mort.


Mais ce raisonnement est trompeur. Avec l’allongement de l’espérance de vie, au moment du décès de leurs parents, les enfants sont souvent bien plus avancés dans leur parcours de vie qu’autrefois. C’est généralement bien plus tôt qu’ils éprouvent le besoin d’une aide financière de leur parents – que ce soit pour s’acheter leur propre maison, s’occuper de leurs enfants, créer une entreprise, etc.


Et c’est justement cette aide au bon moment que permet la vente viagère. Plutôt que d’attendre de transmettre un héritage après leur mort, les propriétaires qui vendent leur maison en viager peuvent utiliser le bouquet pour aider leurs enfants et petit-enfants dès aujourd’hui.


Un progrès social : donner accès à la propriété au plus grand nombre

Le viager implique généralement que le bouquet (et parfois le prix d’achat final) soit bien moins élevé que la valeur de marché du bien immobilier. Cette décote peut permettre à certains, notamment les plus jeunes, d’acheter une maison là ou les prix du marché leur seraient prohibitif.


En permettant au plus grand nombre de devenir propriétaires, le viager est ainsi une pratique morale du point de vue de la société dans son ensemble.

114 vues0 commentaire

Comments


bottom of page